Google PlusFacebookTwitter

Un goût de kpatch pour Debian GNU/Linux Wheezy (7.x)

By on Juil 21, 2014 in Devel, Linux | 0 comments

Share On GoogleShare On FacebookShare On Twitter

Kpatch et Wheezy, ça fonctionne !

Dans le précédent billet sur kpatch (cf. Kpatch, une alternative libre pour patcher son noyau à chaud !), je contais mes déboires à installer kpatch sur Debian GNU/Linux Wheezy :

Dans un premier temps, j’ai essayé de faire fonctionner kpatch sur une Debian 7.5 (alias Wheezy) mais ce fut laborieux. Par laborieux je veux dire que Wheezy est trop ancienne pour que kpatch puisse fonctionner out of the box.

Hélas, Jessie n’est que la version testing du projet du Debian. Cela signifie que cette version ne peut pas être installée sur un serveur de production. Comme dit dans le précédent billet, Wheezy embarque une version 4.7.2 de gcc et un noyau Linux 3.2 alors que les pré-requis de kpatch sont minimums gcc 4.8.0 et un noyaux Linux 3.7. Après quelques heures passées à essayer de faire fonctionner kpatch sur Wheezy, j’ai enfin réussi à les faire cohabiter !

Pour se faire, j’ai dû créer des paquets gcc 4.9 en les backportant de Jessie, puis installer les sources du noyau 3.14 des backports officiels.

Double cerises sur le gâteau, j’ai créé un paquet kpatch basé sur le tag 1.8.0 du dépôt GitHub et les paquets linux-image-3.14 et linux-image-3.14-dbg, le noyau est compilé avec les options nécessaires au bon fonctionnement de kpatch :

Oui oui, vous pouvez dire merci !  :mrgreen:

Il faut sauver le soldat Wheezy

L’opération consiste uniquement à ajouter deux dépôts à apt et à installer une petite liste de paquets. Plutôt simple non ?

Pour résumer, ce script exécute les actions suivantes :

Une fois l’exécution du script terminée, il suffit de redémarrer le serveur (ou la VM) sur le bon noyau (3.14).

Vérification finale

Est-ce la bonne version de gcc installée ?

Résultat :

Est-ce la bonne version du noyau ?

Résultat :

Est-ce que kpatch est bien installé ?

Résultat :

Tout semble fonctionnel, kpatch est donc prêt à être utilisé. Pour de plus amples informations sur comment utiliser kpatch, je vous invite à relire l’article suivant : Kpatch, une alternative libre pour patcher son noyau à chaud !

Conclusion

Pas de panique, les paquets gcc, kpatch et linux-image présents sur le dépôt InCloudUs seront maintenus.

Lien

The following two tabs change content below.

Gaëtan Trellu (goldyfruit)

OpenStack Technical Cloud Consultat chez Red Hat
Autodidacte en informatique, depuis 2005 je parcours l’écosystème Unix à la recherche de nouvelles connaissances et de nouvelles rencontres.

CC BY 4.0 Un goût de kpatch pour Debian GNU/Linux Wheezy (7.x) par Gaëtan Trellu (goldyfruit) est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution 4.0.