Google PlusFacebookTwitter

Quand le Raspberry Pi s’installe à la maison !

By on Fév 26, 2013 in Raspberry PI | 0 comments

Share On GoogleShare On FacebookShare On Twitter

Un peu d’histoire…

Comme l’indique la page suivante, j’ai été pendant presque 7 années responsable de la plate-forme d’hébergement web GoldZone Web. Cette plate-forme a débuté dans une chambre avec un serveur, puis s’est retrouvée dans un cagibi (du même appartement) avec trois serveurs (onduleur, KVM, switch, écran, etc…) pour ensuite finir sur sept serveurs en datacenter chez Equinix.

Cette aventure étant terminée depuis quelques mois, il était temps pour moi de libérer cette espace et cette consommation électrique. Sur ces trois serveurs seul un est utilisé, il fait office de serveur DNS, de serveur web et de serveur de messagerie (SMTP/IMAP).

Une framboise de 3.5W

Le Raspberry Pi est un ordinateur de la taille d’une carte de crédit, je ne vais entrer dans la description de cette carte étant donné que des centaines d’articles existent déjà à ce sujet.

Les avantages :

  1. Consommation électrique (passer de 1450W à 3.5W)
  2. Aucune nuisances sonores (aucun ventilateur sur le Raspberry Pi)
  3. Un gain de place énorme (8,56 cm × 5,39 cm × 1,7 cm)
  4. Un unique câble d’alimentation (si l’on choisi le Wi-Fi au lieu du RJ45)

Les inconvénients :

  1. Les performances (processeur ARM1176JZF-S cadencé à 700Mhz O/C possible à 1Ghz)
  2. Évolution matériel impossible (tous les composants sont soudés)
  3. Le bus USB (tout transite sur le même bus)

Sur cette framboise j’ai installé les outils suivants :

Le Raspberry Pi en photos \o/

Ça vous épate hein ! (cf. Jésus 2, Le retour !)

La mise en œuvre

La fondation Raspberry Pi propose la distribution Raspbian basée sur le distribution Debian GNU/Linux. L’avantage de la Raspbian est que cette dernière est compilée pour l’architecture armhf au lieu de l’architecture armel proposée par défaut chez Debian GNU/Linux pour les processeurs inférieurs au modèle ARMv7.

Résultat :

Raspbian c’est bien mais c’est orienté plutôt bureau que serveur :

Un coup de balai…

Comme indiqué ci-dessus, beaucoup de choses superflues à notre utilisation ont été installées, un petit coup d’aptitude pour nettoyer tout ça.

Sans oublier l’installation du paquet deborphan qui nous permettra de supprimer les paquets orphelins (la commande est bien appelée deux fois).

Suppression de l’utilisateur pi et de son home créé par défaut.

Mise à jour du firmware

La mise à jour du micro-code du Raspberry Pi s’effectue très facilement, il suffit de télécharger le script d’Hexxeh puis de l’exécuter. Le script se trouve sur Github, il est donc nécessaire d’installer le paquet git-core.

Récupération du script rpi-update.

La mise à jour peut prendre quelques minutes (téléchargement des images sur Github, mise à jour, etc…)

Une fois le firmware mis à jour, les lignes suivantes apparaissent :

Un redémarrage du Raspberry Pi est nécessaire.

Liens

The following two tabs change content below.

Gaëtan Trellu (goldyfruit)

Cloud Operations Lead chez Ormuco
Autodidacte en informatique, depuis 2005 je parcours l’écosystème Unix à la recherche de nouvelles connaissances et de nouvelles rencontres.

CC BY 4.0 Quand le Raspberry Pi s’installe à la maison ! par Gaëtan Trellu (goldyfruit) est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution 4.0.