Google PlusFacebookTwitter

Flasher un routeur D-Link DIR-825 de chez Vidéotron

By on Avr 21, 2013 in Autres, Embarqué, Linux | 98 comments

Share On GoogleShare On FacebookShare On Twitter

Le choix

Vivant depuis peu au Canada, l’une des premières choses que j’ai eu à faire en arrivant sur place fut de trouver un FAI. Disons que dans la province de Québec il y en a deux principaux :

  1. Bell
  2. Vidéotron

Après plusieurs lectures j’ai fini par choisir Vidéotron. L’ouverture de la ligne s’est déroulée dans les meilleures conditions et les plus brefs délais (deux jours). Il faut savoir que le modem que propose Vidéotron n’est pas Wi-Fi… pour palier à ce manque, le vendeur m’a proposé un routeur Wi-Fi D-Link DIR-825 pour 1,90$ par mois, c’est correct et donc j’accepte.

Sur le papier le routeur est un bon produit mais ça c’est sans compter le fait que Vidéotron écrase le microcode (firmware) OEM par le leur… La raison officielle est que Vidéotron peut accéder à distance pour dépanner les clients en cas de problème, en d’autre terme ils installent un spyware chez vous avec votre consentement, génial non ?!

Hormis le fait que l’interface soit traduite en français, ils utilisent une version basée sur un code datant de 2010. Je décide donc de réinstaller le microcode officiel, je vais sur le site de D-Link, trouve mon modèle, la révision (B1) et télécharge la version 2.09NA datant du mois de janvier 2013.

Le bonne blague de Vidéotron

Le procédure est simple, il suffit d’appuyer 45 secondes sur le bouton reset pour que le routeur démarre en mode recovery. Ce mode permet l’upload d’un firmware au format .bin, une fois l’upload terminé le binaire s’installe, ça c’est dans le monde des bisounours !

Vidéotron a modifié le mode recovery pour que ce dernier accepte uniquement des versions Vidéotronées (il faut savoir qu’ils proposent d’acheter ce routeur chez eux pour 99$). Ce qu’ils ne disent pas c’est que ce dernier embarque leur microcode, ce qui veut dire qu’il est impossible d’utiliser des firmwares officiels ou des solutions alternatives comme DD-WRT ou OpenWRT.

Heureusement (qu’il y a Findus)

Il existe une solution de contournement à cette restriction, elle est un peu tirée par les cheveux mais elle fonctionne parfaitement. Cette solution consiste à éditer le binaire pour en modifier le dernier chiffre.

Explications

Pour le dernier microcode mis à disposition par D-Link, le fichier DIR825B1_FW209NAB08.bin se termine comme ceci :

Dans l’état actuel ce binaire ne sera pas accepté par le routeur, lors de la mise à jour la tentative se soldera par un joli « upgrade failed » tout rouge qui fait peur. Pour que le binaire soit accepté, il devra se terminer comme ceci :

La modification se fait à l’aide d’un éditeur hexadécimal (0xED sous Mac). Voici à quoi ressemble le binaire une fois ouvert :

Firmware D-Link original

Après modification le fichier devrait ressembler à ceci :

Firmware D-Link modifié

Une fois la modification enregistrée, la mise à jour se fera sans erreur.

Cette solution fonctionne de la même façon avec les binaires DD-WRT ou OpenWRT, j’ai testé l’installation de ces deux alternatives et ce fut un succès.

EDIT: Plusieurs personnes ont remonté des incidents lors de l’utilisation de Firefox. Il est donc recommandé d’utiliser Chrome ou Internet Explorer.

The following two tabs change content below.

Gaëtan Trellu (goldyfruit)

Cloud Operations Lead chez Ormuco
Autodidacte en informatique, depuis 2005 je parcours l’écosystème Unix à la recherche de nouvelles connaissances et de nouvelles rencontres.

CC BY 4.0 Flasher un routeur D-Link DIR-825 de chez Vidéotron par Gaëtan Trellu (goldyfruit) est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution 4.0.